forum de discussions dédié aux oeuvres de Jacqueline Carey et à la littérature Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Retour au site  

Partagez | 
 

 Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cala
Apprenti
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 25/02/2008
Localisation : Corsica

MessageSujet: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Ven 19 Sep 2008 - 7:32













Cette série est composée de quatre tomes, les couvertures sont les mêmes pour les deux versions:

- Fascination, tentation, Hésitation, Révélation pour la version française
- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn en VO, des titres quand même plus évocateurs...



Stephenie Meyer, nouvelle venue dans l'écriture et dans la littérature jeunesse, est en voie de combler le manque occasionné par la fin des aventures du petit sorcier de J.K Rowling.

Elle a créé une héroïne, adolescente, particulièrement maladroite, qui va tomber sous le charme d'un camarade, un vampire. Un vampire talentueux, maaaagnifique, scolarisé, menant une vie presque normale.

Isabella Swan a dix-sept ans lorsque nous la découvrons. Cette jeune fille, sensible et plutôt réservée, quitte sa mère qui vient de se remarier, et le soleil de l'Arizona, pour rejoindre un père bourru, shérif de la petite ville de ForKs, située dans une des régions les plus humides des Etats-Unis.
Bella découvre son nouveau lycée et pire, ses nouveaux camarades; elle supporte mal les attentions qu'on lui porte.
Elle remarque cependant un groupe d'étudiants qui restent isolés...Ils forment une fratrie et ne se mêlent jamais aux autres élèves, apprend-elle. L'un d'eux Edward suit certains cours avec elle, et Bella constate qu'il a un comportement plutôt étrange et agressif à son égard.

Débute alors, une passion adolescente et romantique entre ces deux êtres que tout sépare.
Stephenie Meyer a réussi à captiver ses jeunes et moins jeunes lecteurs en adoptant un style léger, plein humour quelquefois sarcastique, en présentant une héroïne déterminée à obtenir l'immortalité pour vivre auprès de celui que le destin a mis sur sa route. Cela ne se fera pas sans mal, bien entendu, d'abord, elle va devoir convaincre Edward, réticent, c'est le moins qu'on puisse dire, à lui enlever ce qui est le plus important pour lui, son humanité.
L'auteur nous présente une nouvelle image des vampires, intégrés à la société des hommes, essayant de préserver la vie. Ils ne sont pas tous aussi exigeants envers eux-mêmes et certains n'hésitent pas à se nourrir plus classiquement. L'histoire nous fera aussi découvrir d'autres êtres anciens, des légendes et des mythes qui prendront réalité dans une société qui ne les connaît plus.
Une série qui a déjà envoûté quantité de jeunes gens, jeune filles en majorité, car elles sont plus portées vers le sentiment et c'est bien une histoire d'amour qui nous est contée.
Ce n'est pas la qualité d'écriture de l'auteur qui marquera, même si les mots filent sans heurts ni gêne. Le récit est à la première personne, essentiellement du point de vue de Bella, vers la fin, un autre personnage rompt ce cycle. Un style vivant et léger qui s'améliore au fil des livres pour conclure un quatrième tome plus adulte et maîtrisé.

Fascination est en cours de tournage, attendu par des fans quelque peu hystériques, et sortira en fin d'année sur nos écrans... Une réussite éclair pour Stephenie Meyer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nadine
Apprenti
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Ven 19 Sep 2008 - 16:44

Bravo! Magnifique présentation! Shocked

*s'incline*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danniebrown.livejournal.com/
Ange
Administratrice
avatar

Messages : 1728
Date d'inscription : 22/01/2008
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Lun 29 Sep 2008 - 22:41

Et bien tu sais quoi cala ? Tu m'as convaincue ! Très jolie présentation qui donne envie d'en savoir plus sur l'univers de Meyer. Ce n'était pourtant pas gagné me concernant, je n'aime pas vraiment les histoires de vampires, mais la transposition dans notre monde moderne m'interpelle...

De plus j'aime vraiment beaucoup les couvertures, ce qui ne gâche rien.

En revanche, pour moi ça sera la VO, hors de question de lire ça en français. Allez hop commande en 1 click sur amazon. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Mar 30 Sep 2008 - 12:41

Et tu auras bien raison parce que mon approche des premières pages en VF ne m'a pas convaincue et comme toi je ne suis pas fan des histoires de vampires.

@Cala : peux-tu nous rassurer sur le fait qu'on n'est pas dans une configuration trop adolescente à la Buffy Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Ange
Administratrice
avatar

Messages : 1728
Date d'inscription : 22/01/2008
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Dim 2 Nov 2008 - 17:32

C'est étrange parce qu'en refermant Twilight j'ai eu comme l'impression de m'être faite avoir. Laughing

Je m'explique...Soyons francs, ce n'est pas de la grande littérature et il est clair que le public visé se classe dans la catégorie "des jeunes-filles pré-pubères", pourtant il faut bien admettre que c'est terriblement addictif. Embarassed C'est ni plus ni moins qu'une histoire d'amour à la Roméo et Juliette sauce Vampires.
L'intrigue qui pourrait tenir en une ligne repose essentiellement sur le couple Bella/Edward. D'ailleurs, sans le personnage d'Edward assez réussi, parce que "beau/mystérieux/fascinant", le bouquin n'aurait aucun intérêt. Ceci dit, je vois sans mal pourquoi cette série marche du tonnerre, outre le fait qu'elle fasse chavirer les jeunes filles en fleur, elle a le mérite de faire rêver les moins jeunes (comme moi Embarassed ) qui auraient gardé une âme romantique. Laughing En effet, j'ai par exemple préféré de loin toute la première partie qui m'a rappelé mes années lycées et les premiers émois de l'adolescence, j'avoue m'être un peu retrouvée en Bella (non non je ne suis jamais tombée amoureuse d'un vampire...Quoique, tous ne se nourrissent pas de sang, certains sont très forts pour vampiriser votre énergie Laughing ). Bref la maladresse, être mal dans sa peau, les boums de l'école etc, que de souvenirs !! lol! . C'est frais, c'est agréable.

Mais bon à côté de ça, il y a des passages affreusement gnangnan et des dialogues très redondants. Rolling Eyes J'espère simplement que les prochains volumes (que je lirai Wink ) sont un peu plus travaillés niveau intrigue, parce que Twilight c'est très léger à ce niveau là, mais je suis prête à pardonner et mettre ça sur le compte d'un 1er tome d'exposition. Twisted Evil

Une question que je me pose : y-a-t-il un public masculin ? Car pour moi c'est vraiment de la littérature de filles et j'ai du mal à imaginer que ça puisse attirer ces jeunes damoiseaux. du calme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
cala
Apprenti
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 25/02/2008
Localisation : Corsica

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Lun 3 Nov 2008 - 8:56

Je n'ai pas perdu mon âme d'adolescente et je prends du plaisir à lire une lecture jeunesse, de temps en temps. pirat
J'ai découvert cette série, il y a trois ans, et je m'étonnais de l'enthousiasme Outre-Atlantique, j'ai voulu voir. J'ai fait lire ces livres à ma sœur qui a sensiblement le même âge que moi, elle aussi s'est amusée avec cette lecture.
Donc configuration adolescente, bien sûr. Je ne sais pas ce que donne la traduction française, je sais que le terme affreux de marmoréen ressort régulièrement.
Les tomes suivants sont mieux écrits, plus étoffés, en effet. J'ai aimé le ton plus que la forme et ne me suis pas attachée aux maladresses de style.
Maintenant, il est certain que cette histoire attirera les jeunes damoiselles plutôt que les damoiseaux, mais j'ai croisé des lecteurs adultes qui eux aussi ont avoué leur côté fleur bleue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange
Administratrice
avatar

Messages : 1728
Date d'inscription : 22/01/2008
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Lun 3 Nov 2008 - 16:34

Je l'ai lu en VO, donc pas de vilains mots tels que marmoréen (c'est vrai que c'est laid ! scratch ).

Citation :
Les tomes suivants sont mieux écrits, plus étoffés, en effet. J'ai aimé le ton plus que la forme et ne me suis pas attachée aux maladresses de style.

Tant mieux, j'ai hâte de voir ça. Et pour preuve que malgré mes critiques j'ai aimé : demain je vais "à la ville" (ça me fait drôle de dire ça Laughing ) exprès pour m'acheter la suite. Embarassed

En revanche après avoir vu quelques trailers de l'adaptation cinématographique, je suis un peu sceptique, pour le coup ça fait très film d'ado... du calme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Lun 3 Nov 2008 - 19:15

Citation :
Je l'ai lu en VO, donc pas de vilains mots tels que marmoréen

La question est de savoir à quel mot anglais le traducteur fait correspondre ce mot français un peu raréfié et qui ne semble pas correspondre au style assez moderne de Meyer (pour le peu que j'en ai lu)

Une de mes amies très fan de la série m'a indiqué que son bouquin The Host était beaucoup plus adulte c'est peut-être celui là que tu devrais essayer Ange ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
nadine
Apprenti
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Lun 26 Jan 2009 - 22:27

Je suis allée voir le film hier avec un copain. Il a trouvé ça très niais. ... moi aussi.

Mais il y a toujours assez de mystère autour du theme des vampires et de la vision de Meyer de ceux ci pour m'inciter à essayer le premier tome, mais je n'en attends rien d'extraordinaire.

J'ai toujours trouvé les vampires fascinants personellement, et c'est vrai que le film etait particulièrement mauvais, mais il y avait quelques 'buffiesques' moments pour le moins captivants, même si très niais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danniebrown.livejournal.com/
Lucide
Héraut de Terre d'Ange
avatar

Messages : 574
Date d'inscription : 29/02/2008
Localisation : Jamais loin

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 18 Juil 2009 - 10:56

Je viens de terminer la lecture du premier tome Twilight.
C'est une lecture facile, on est entrainé par l'histoire, même si dans le même temps, j'ai trouvé l'histoire un peu fade. L'univers est intéressant et semble riche, par contre je n'ai jamais réussi à totalement accrocher à l'histoire entre Bella et Edward. Leur histoire d'amour m'a peu touché, peut-être parce que je suis un homme, ou à cause du style de l'auteur, au contraire de celui de Jacqueline Carey qui me donne des frissons (en particulier dans Kushiel's Justice).
Je pense que je lirai à l'occasion les tomes suivants, en espérant que le couple vedette laisse un peu plus de place aux personnages secondaires (je pense surtout aux Cullens, qu'on commence seulement à découvrir).

Sinon concernant Buffy, ce roman est loin d'égaler cette grande série tant sur l'intrigue, que sur les personnages (ah le Scooby Gang) ou l'histoire d'amour (même si pour être juste dans Buffy, il faut attendre la saison 2 pour que l'histoire d'amour atteigne des sommets, donc j'attends de lire la suite de Twilight).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luana
Maison du Jasmin
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 25/08/2009

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Mer 26 Aoû 2009 - 13:22

J'ai bien aimé cette série; peut-être un peu frustrant les hésitations de certains personnages mais des évenements inattendus et des personnages somme toute attachants.
(Savez-vous s'il va y avoir un cinquième tome?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerentsil
Apprenti
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Ven 21 Mai 2010 - 21:48

Merci à Cala d'avoir mis ce sujet sur la table. Cela me permet d'analyser ce phénomène de foire qu'est la saga Fascination. Tout d'abord, sachez qu'à une certaine époque de ma vie, j'ai parcouru toutes les collections des éditions Harlequin. J'étais curieux de savoir ce qui trotte dans la tête des femmes. Surprise, c'est rempli d'histoires magnifiques! Une humble jeune fille rencontre un prince du désert, qui vit grâce à sa rente pétrolière. Dans la royale famille, tout le monde accueille la roturière à bras ouverts, car ce sont des gens chaleureux et simples. Ailleurs, une pauvre jeune femme, mère célibataire, tombe amoureuse de son patron milliardaire. Et ainsi de suite... Vous pouvez servir ce genre d'histoire à de nombreuses femmes cent fois, mille fois, dix mille fois, ça marchera toujours. Pourquoi? Parce qu'elles touchent le point le plus sensible des femmes, le plus profondément enraciné dans leur esprit. C'est le besoin atavique de chercher en l'homme un protecteur. Cela remonte très loin et ce n'est pas propre à l'espèce humaine.

Ne prenez pas la mouche, mesdames. Si je vous parle du plus grand désir des hommes, ils n'en sortiront pas grandis (mais ce n'est un secret pour personne!). C'est que nous sommes des êtres humains, mais aussi des animaux, et que nous avons nos instincts. Dans Fascination, pas de prince du désert ni de patron milliardaire, mais un "vampire", être immortel aux pouvoirs surhumains, capable de casser un arbre entre le pouce et l'index, de lire les pensées d'autrui, etc. Le must pour une jeune fille esseulée! Tel est le coup de génie de Stephenie Meyer. Génie commercial, bien entendu, et non pas littéraire. Elle a réussi à renouveler un très vieux thème. Voilà pourquoi des femmes mûres se pâment littéralement en lisant ce récit initialement destiné aux adolescentes. Elles y trouvent un écho de leurs rêves.

Le commerce, c'est de l'arnaque. Il en a toujours été ainsi et ça ne changera jamais. En qualifiant les Cullen de "vampires", Meyer effectue une arnaque. C'est comme prendre un piquette à deux sous et coller dessus l'étiquette "Gevrey-Chambertin". Parce que si ces gens-là sont des vampires, je veux bien être mangé tout cru (mais par par eux!). Ils sont où, ces vampires qui dorment le jour dans leurs cercueils, en sortent la nuit pour sucer le sang de tendres jeunes femmes, et que l'on tue en leur enfonçant un pieu dans le cœur? Les vampires sont des êtres victimes d'une damnation éternelle. Je suis sûr que si le comte Dracula lisait Meyer, il se retournerait dans son cercueil.

Et de grâce, ne parlez pas de Roméo et Juliette! Les humains et les "vampires" de Meyer ne sont pas ennemis, ils sont seulement différents (un peu comme les prolétaires d'Europe et les émirs arabes). Et où est-elle, la scène tragique où Juliette enfonce le poignard de Roméo dans sa poitrine?

Cela dit, ne croyez pas que je pense du mal de Meyer. Comme je l'ai dit, elle a eu un coup de génie. Génie commercial, mais génie quand même. Et je ne déconseille à personne la lecture de Fascination, parce qu'il est permis à tout le monde de rêver.


Dernière édition par Kerentsil le Sam 22 Mai 2010 - 0:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://editions-artalys.com
Kif
Maison de l'Héliotrope
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 34
Localisation : Nivelles

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Ven 21 Mai 2010 - 23:15

@Ange: Je les ai tous lus il y a déjà bien longtemps en VO, donc, oui il y a un public masculin Wink.

@Kerentsil: Bien que je sois d'accord sur certains points, peux-tu me dire si tu les as tous lus pour donner cet avis ? Et aussi, pourquoi un vampire doit-il être limité à la définition classique (cercueil, jour/nuit, ail, blabla, ...) que l'on en a ? Et le commerce, sauf exceptions, est vrai pour la quasi totalité des auteurs. Il y a juste ceux qui vendent plus que d'autres, non ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerentsil
Apprenti
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 0:15

J'ai lu le premier tome. C'est donc de lui dont j'ai parlé dans ce message. Je ne connais pas les autres et je ne les lirai pas. Je pense que si l'on transforme trop les vampires, ce ne sont plus des vampires. C'est comme si l'on enlevait ses ailes à un dragon et qu'on lui interdisait de cracher du feu, mais que l'on compensait cela par d'autres pouvoirs. Pour moi, ce ne serait plus un dragon. Mais il est commode de l'appeler comme cela, parce que ce terme a une résonance dans l'esprit des gens. Bien sûr, tous les écrivains pensent à gagner des sous avec leurs livres, mais tous ne s'y prennent pas de la même manière, et certains ont d'autres préoccupations. Il y en a qui aiment soigner leur style, or cela ne sert à rien, car on peut écrire mal et vendre très bien. Ils sont dans le commerce mais ils ne sont pas que dans cela. Ils sont aussi dans l'art.


Dernière édition par Kerentsil le Sam 22 Mai 2010 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://editions-artalys.com
Maërin
Maison de l'Héliotrope
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 25
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 0:27

Personnellement, j’ai lu les 4 tomes et je rejoins plus l’avis de Kerentsil.

Bien que je ne vois pas de mal à ce qu’un vampire change de sa « définition classique », il y a des limites quand même…

Globalement, j’ai bien aimé l’histoire mais certains moments m’ont quand même ennuyés…
Et je trouve que le dernier tome part un peu n’importe comment… Il m’a déçu par rapport aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassilius_84
Quartier des Petits
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 33
Localisation : Avignon

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 2:32

La série Twilight... bof. Je parle d'un avis masculin. C'est beaucoup trop miévrieux à mon goût.
Dans le genre "vampire" je préfère mille fois la série "True Blood" où ces derniers sont mélés aux humains dans une amérique puritaine et conservatrice. Elle est tirée d'une série littéraire (d'après ce que j'ai compris) dont le titre en VO serait : "The fellowship of the Sun" ; tout une épopée Smile à voir...et à lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wellan34.deviantart.com/
Kif
Maison de l'Héliotrope
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 34
Localisation : Nivelles

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 10:41

Mwi, j'ai lu la série de Sookie Stackhouse dont est tiré True blood. Je préfère l'adaptation que les romans Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jon
Apprenti
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 24
Localisation : Gentilly

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 12:57

Pour ce qui est de la définition de "vampire", je serais plutôt d'accord avec Kif... Quel dommage ce serait de se contenter de la définition "classique", cercueil, ail, ... Je trouve plutôt que le changement est bienvenu... (Bon, d'accord, scintiller au soleil n'était peut-être pas la meilleure idée du monde, mais à part ça...)
L'exemple des dragons a été donné : mais les dragons ne sont absolument pas les mêmes suivant lescultures : dragons européens, dragons asiatiques... dragons avec ailes, sans ailes, deux pattes, quatre, crachant du feu ou pas, du venin ou pas, intelligents ou bêtes féroces sans cerveau, diaboliques ou sages et vénérables... etc...
Et on retrouve cela pour des tonnes de "créatures" : les trolls par exemple : de petits êtres verts vivant sous terre et bons forgerons, très intelligents et rusés, ou bien ces énormes choses brutales que nous avons dans le SdA par exemple ?
Bref, la diversité pour un seul nom existe, je ne pense pas qu'il faille en faire un défaut...
Et puis bon, sinon il aurait fallu quoi, inventer un nouveau nom étrange et devoir faire une description complète jusqu'à ce que le lecteur se dise "ouais, c'est un vampire quoi..." ? (comme le dit Boulet dans la note qui a été publiée dans un autre topic Wink )
Voilà pour mon avis sur les vampires Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kerentsil
Apprenti
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Vampires et dragons   Sam 22 Mai 2010 - 19:39

Quelqu'un a-t-il vu Dracula joué par Christopher Lee? Moi, oui. En tout cas, j'ai vu une partie de l'un de ces films avec mes parents, quand j'étais petit. Cela m'a tellement fait peur que je suis parti avant la fin. J'en suis resté traumatisé jusqu'à aujourd'hui. Alors les aimables créatures de Meyer, cela me semble vraiment être un blasphème que de les qualifier de vampires. Il est vrai qu'ils ont soif de sang, mais grâce à Dieu, ils arrivent à se dominer. Il faudrait peut-être penser à mettre sur les rayons de Wal-Mart des briques de sang stérilisé U.H.T., qu'ils pourraient conserver dans leurs frigos trois jours après ouverture. Laughing

Concernant les dragons, les vrais dragons issus des mythologies européennes (zmei en russe, Wurm en allemand...) sont des créatures vivant dans l'eau, dans les montagnes et les forêts. Très voraces, ils sont capables d'avaler hommes et bêtes, et ils crachent le feu. Occasionnellement, ils aiment copuler avec des femmes affraid , mais cela, c'est moins connu. Leur description peut varier, mais ils ont certaines caractéristiques essentielles sans lesquelles ce ne sont plus des dragons. Libre à moi de qualifier mon toutou préféré de "dragon" (une fois, j'ai entendu quelqu'un appeler son chien Tyrex!) , mais ce serait faire ce que l'on appelle un abus de langage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://editions-artalys.com
cassilius_84
Quartier des Petits
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 33
Localisation : Avignon

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 22:31

Bah... y'en a bien qui qualifie leur femme de "dragon"... Shocked
de là à faire une comparaison, il n'y a qu'un pas Laughing
que je ne franchirai pas évidemment Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wellan34.deviantart.com/
Kif
Maison de l'Héliotrope
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 34
Localisation : Nivelles

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Sam 22 Mai 2010 - 22:58

Et j'en fait partie! Very Happy jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Dim 23 Mai 2010 - 0:46

alors Kerentsil je suis en partie d'accord avec toi et en grande partie vraiment pas d'accord avec toi :

- sur Meyer : dans une librairie me questionnant sur les raisons du succès, je feuillette et là incapable de dépasser les vingt premières pages en français. Persuadée qu'il s'agissait d'un problème de trad (ça arrive) et comme ma chère mère - la même qui m'a initiée à la SF et à la fantasy (tout comme ma grand-mère m'avait fait découvrir le roman historique et les histoires à l'eau de rose Very Happy) - avait apprécié, faisant confiance à cette femme de goût, j'ai tenté la VO (j'aurais du me méfier, elle aime beaucoup Hobb aussi Razz )
Et en VO même impossibilité : mal écrit, un style d'une platitude absolue, et surtout (c'est ce qui me semble important) une voix, celle de Bella, qui me hérisse le poil par sa mièvrerie.

Pour moi c'est un peu comme Fitz : c'est pas que l'histoire ne me parle pas, c'est que la voix de celui/celle qui raconte m'écorche l'oreille intérieure. C'est ce qui fait la différence avec la voix de Phèdre ou celle de Kvothe (le Nom du Vent) ou tout récemment celle de Yeine ( The Hundred Thousand Kingdoms)
Et attention, je ne compare pas Meyer et Hobb, j'ai au moins pu aller au bout du bouquin de cette dernière qui sait écrire et dont le style ne pose pas question.

Donc l'idée pour moi c'est tout d'abord Meyer écrit avec ses pieds. lol! Donc pas envie de lire ce qu'elle raconte.
Ensuite, vu le film et pfff j'ai tout de suite adopté le badge "real vampires don't sparkle" pas parce qu'il faut respecter à tout prix Le Dracula de Stoker mais parce que son vampire au soleil (musique de Jenifer Very Happy) est aussi barbant que son héroïne geignarde et morte d'amûûûûûr Rolling Eyes

Elle fait un succès commercial parce qu'elle arrive au bon moment au bon endroit là dessus je te suis.


- sur le thème du vampire là pas d'accord du tout avec toi. Il n'y a plus un seul vampire, c'est devenu une référence culturelle que chacun a la possibilité de décliner à sa sauce.
Comme les légendes arthuriennes, la mythologie, les contes de fées. Voilà, il me semble qu' il y a plusieurs façons de raconter Cendrillon et plusieurs façons de voir et d'adapter le thème du vampire.
Sinon bye, bye Buffy (et ce serait dommage il y a eu de vrais bons moments et Whedon est doué) on oublie Patricia Briggs et même l'excellente série trop tôt avortée (pour cause de mort de l'acteur principal) Kindred : Le clan des Maudits (en 1998 en France), série elle-même basée sur un jeu de rôles (de 1991) Vampires la Mascarade (faudrait que je réussisse à y jouer au moins une fois d'ailleurs)

Et sans réinterprétation du mythe du vampire pas de roman de Matheson, Je suis une légende (moi perso j'ai bien aimé l'adaptation avec Will Smith même si très éloignée du thème vampire avec une fin trop "happy end" mais je digresse)

Alors Keren oui moi aussi j'ai le souvenir d'un Dracula vu au cinéma, au début des années 80 je crois, et d'un retour à la maison à la tombée du jour qui me donne encore des frissons (oui je suis bon public mais quand même ça fichait la frousse) et si personne ne s'en souvient c'est parce qu'une parodie est sorti quasi au même moment.
Mais je ne crois pas que le mythe du vampire appartiennent à Stoker tout comme les elfes n'appartiennent pas à Tolkien. Cependant ce dernier détient de sacrés droits sur les hobbits et je ne vois pas qui s'en emparerait pour en faire autre chose, mais il faut dire qu'ils n'ont pas acquis de caractère "mythe culturel".

Dracula et ses potes à capes et à crocs sont en quelque sorte "tombés dans le domaine public" Laughing

Il y a des gens plutôt respectueux du "mythe" par exemple Paolini avec Eragon. Ben franchement si c'est pour en faire le truc lamentable qu'est son bouquin (bon là j'ai tenu 100 pages environ) et bien j'aurais préféré qu'il soit irrespectueux.
Pour moi dans les deux cas la question n'est pas comment est traité le mythe mais bien plutôt comment est maltraité le lecteur.
J'aimerais que les gens découvrent les dragons avec Pern (ou même avec Hobb si j'ai bien compris Wink) plutôt qu'avec Paolini tout comme je préférerais qu'il y ait retour d'émotion autour d'Anne Rice ou découverte de la Chronique des Immortels dont je n'ai lu que le premier tome mais qui est excellent

Enfin pour finir, je ne vais pas me lancer dans le débat Harlequin mais je trouve que ton analyse manque de finesse Keren et que le problème de la lecture de ce "genre" pose plus la question de la maturité du lecteur que celle de la recherche atavique du Prince Charmant par les lectrices (j'ai moi-même été une adolescente très "consommatrice")
Nous sommes nombreuses à grandir et à dépasser cette recherche liée à l'éducation "conte de fées" justement et au développement psychologique de la petite fille. Tout comme on peut espérer, en tant que femme, que les hommes qui nous entourent dépassent un jour le stade "attiré par les gros seins" lorsqu'eux aussi ils ont grandi et laissé derrière eux la recherche du sein maternel (Ok psycho à 2 cents mais c'est toi qui a commencé Twisted Evil )
Maintenant il y des gens qui n'auront pas la chance/curiosité/possibilité d'aller plus loin que Harlequin ou Playboy et je ne crois pas que ce soit "atavique".


@ Kif Pour ce qui est de Trueblood je trouve Sookie Machin insupportable mais il parait que ça s'arrange après. Cela dit les deux épisodes que j'ai vu ne m'ont pas donné envie de lire le bouquin.
Et sinon : j'vais l'dire à ta femme Laughing


Note : j'ai écrit mon message sans lire la réponse de Jon mais les grands esprits tout ça ... Wink et la comparaison avec la note de Boulet est excellente

_________________
"Even the smallest person can change the course of the future."
Le Monde de Kushiel - Terre d'Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Kerentsil
Apprenti
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 11/04/2010
Age : 50
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Dim 23 Mai 2010 - 11:43

Belle argumentation, Sangoire, mais comme il me reste encore quelques flèches dans mon carquois, je vais les utiliser. J'ai récemment parcouru un livre écrit par un spécialiste des relations homme-femme et ce qu'il a dit est très intéressant. Un homme tombe amoureux d'une femme parce qu'elle est belle (et les seins sont un élément de la beauté!). Une femme tombe amoureuse d'un homme pour des raisons plus compliquées: son charme, son intelligence, son sens de l'humour, le pouvoir qu'il exerce. Oui, la "puissance sociale" d'un homme fait partie des choses qui font craquer les femmes. D'où le succès d'Harlequin et de Stephenie Meyer.

Comme je m'y connais un peu en histoire, je peux te dire que ce n'est pas nouveau. J'ai vraiment l'impression que tout cela est inscrit très profondément en nous. Il est certainement possible de s'en extraire, mais il faut pour cela un long cheminement intellectuel et spirituel. Apparemment, les gens qui l'ont parcouru ne constituent pas la norme.

Nous ne sommes pas si en désaccord que cela. Tu reconnais que le mythe des vampires a été transformé. Si transformé qu'il est devenu méconnaissable. Des gens comme moi qui ont fréquenté le comte Dracula et qui ont sauté quelques étapes de l'évolution des vampires (telles que Buffy, dont j'ai regardé à peine deux épisodes), ne reconnaissent plus leur "héros".

A vrai dire, je pourrais poursuivre le débat, mais cela deviendrait trop compliqué pour être mis dans un forum. De manière générale, j'aime que l'on appelle les choses par leur nom (une voiture avec deux roues en moins, ce n'est plus une voiture). Chacun peut transformer les mythes comme il veut, mais ce qui a fait d'eux des mythes, ce qui a fait leur force, risque d'être perdu. A vouloir tout le temps innover, il arrive que l'on fasse n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://editions-artalys.com
Jon
Apprenti
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 26/10/2009
Age : 24
Localisation : Gentilly

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Dim 23 Mai 2010 - 16:17

"Les vrais dragons issus des mythologies européennes" ? :blink:
Donc les dragons asiatiques, c'est pas des dragons ? <_<

Après, évidemment qu'il doit rester des points communs, pour qu'on puisse définir les choses par le même nom... Mais les vampires de Twilight ont quand même pas mal d'attributs de vampires : dents, soif de sang, force, rapidité, bouffent des humains, transforment en vampires ceux qu'ils bouffent...
(et puis bon, même cet argument est moyennement pertinent, je reprends l'exemple des trolls... )

Et appeler les choses par leur nom, quand les choses sont réelles, c'est logique, mais pour des créatures imaginaires... Il faudrait alors soit que tous les écrivains fassent la même chose (et alors je suis sûr que tu râlerais encore contre Meyer : "aucune originalité", toussa toussa), soit donner un nouveau nom et refaire toute ue description pour un détail de changé ? Ce serait une perte de temps, et d'un ennui !
L'appelation vampire revêt une signification culturelle : ils boivent du sang, ils sont surhumains, etc... qui ne sont ainsi plus à définir... Pour les détails qui changent, l'auteur les précise au fur et à mesure de ses besoins...

A refuser toute innovation, on fait tout le temps la même chose, on ennuie les gens, on stagne... Razz


P.S. : Sangoire, comment ça tu lis pas mes posts ? :-O Nanmého ! T'aurais du le dire au début, je t'aurais pas lue pour me venger Razz
*retourne râler dans son coin*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   Dim 23 Mai 2010 - 20:17

Je n'ai pas lu cette fois parce que je pense que j'ai du commencer la rédaction de mon message avant que tu n'écrives le tien (et suis partie faire 12 000 autres trucs)
Je te signale que je te nomme quand même grand esprit puisque nous avons eu le même genre d'idées

Et si Keren lisait mieux tes messages il ne serait pas revenu sur cette question du changement : comment ça à force de changer les choses et/ou d'innover on fait n'importe quoi Shocked Shocked

Si je reprenais l'argumentaire un peu ras des paquerettes d'un John Gray (femmes Vénus hommes Mars tout ça) je dirais qu'il semble normal qu'un homme n'ait pas envie de changer ce qui fonctionne parfaitement sauf si c'est cassé (Mr Fix-it) alors qu'une femme aurait tendance à vouloir améliorer la déco, changer un rideau, bouger un meuble (Mrs Home Improvement si mes souvenirs sont bons)
Mouais cliché, cliché. Cliché maintenu par l'éducation et les archétypes.

Pfff j'ai envie de te dire heureusement que la vision historique des archétypes masculins féminins n'est pas ce qui préside à notre évolution et aux changements dans les comportements à l'heure actuelle.
L'histoire est écrite par les vainqueurs (pour l'instant encore le masculin, l'européen et le riche) et effectivement s'extraire des archétypes c'est un long cheminement. Qui est rendu encore plus long par les théories indiquant que cela est "inscrit" en nous.
Je crois fermement à la nécessité de se dépasser et d'améliorer l'humain en se dépouillant des vieux oripaux de l'histoire, en tirant des enseignements, en respectant certaines traditions tout en restant vigilant sur ce qu'elles ont en chacune d'elle de sclérosant.

je ne dis pas que le mythe des vampires a été transformé je dis qu'il n'est pas figé dans le marbre !! C'est très différent.
Y'a des bonnes versions d'un classique rock et puis y'a des daubes mais c'est pas à cause des daubes que l'on doit dire : "plus personne ne reprend ce morceau, ça suffit arrêter le massacre"

L'évolution et le changement sont faits de tatonnements et d'erreurs, y'a que comme ça qu'on progresse. Enfin Smile ... à mon humble avis Wink

_________________
"Even the smallest person can change the course of the future."
Le Monde de Kushiel - Terre d'Ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fascination - Stephenie Meyer - Jeunesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Stephenie Meyer] Twilight chapitre 1 : fascination
» Twilight [Stephenie Meyer]
» Stephenie Meyer s'inspirant des romans anglais du XVIIIe et XIXe !
» Carnets souvenirs Stephenie Meyer
» Le casting selon Stephenie Meyer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Ange :: La Bibliothèque :: Terres Imaginaires-
Sauter vers: