forum de discussions dédié aux oeuvres de Jacqueline Carey et à la littérature Fantasy
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Retour au site  

Partagez | 
 

 La vie de Jacqueline Carey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: La vie de Jacqueline Carey   Jeu 2 Oct 2008 - 14:13

Tombée par hasard sur un petit article écrit par Jacqueline Carey qui me l'a rendue encore plus sympathique.

Citation :
Keeping perspective

I had a near-miss diva moment at the grocery store the other day. As anyone who knows me can attest, that's a rarity for me. And yet, it happened, right there in the check-out aisle.

Let me provide some background. I live in a small town in Michigan. It's a quirky little place; a resort town, an artist's community, a gay and lesbian mecca. I've lived here since I was 10 years old, so I'm very nearly a local. You have to be born here to be a true native, but I come close. I know a lot of people, and a lot of people know me. I've even been pointed out to tourists as a local attraction. Of course, they didn't get the joke when their guide shouted out, "Hey, it's the lady who wrote those Harry Potter books!" but that's beside the point. In my hometown, I'm known to be a successful fantasy writer.

By and large, people here are proud of me. They're happy for me. They're tremendously supportive. They know how hard I've worked to get where I am, and they know how difficult it is to make a living in any artistic medium. I do my part by trying to stay grounded. I don't often blow my own horn, figuring in a small town, I can rely on others to do it for me.

That's not to say I'm prone to false modesty. I am proud of my writing, and, yeah, the degree of success it's found. The first time one of my books hit the New York Times bestseller list, I was walking on air for days. Still, I generally manage to stay level-headed and keep things in perspective. After all, there are a few bazillion copies sold separating me from the lady who wrote those Harry Potter books. Heck, I'm not even the most famous author in my tiny hometown. Julee Rosso, co-author of The Silver Palate Cookbook, moved here and opened a B&B years ago. Her cookbooks are in more kitchens than I can count.

But the other day, I lost my perspective.

I was checking out at the grocery store. The cashier was a friendly woman I knew by sight, but not by name. (People assume everyone in a small town knows one another, but it's not necessarily true.) I'd seen her attending a meeting at our local library earlier in the week. As she rang up my purchases, she said, "So, I hear you're a writer." I smiled and nodded as I swiped my debit card, wondering who had sung my praises to her and mentally preparing to accept with gracious thanks the gush of "That's so cool!" sure to follow. Instead, she said, "Why aren't you in our writers' group?"

I blinked and stared, scalding diva thoughts racing through my brain. Because I don't need your piddly little writers' group! Because I am already a successful author! Because I am slightly famous in certain warped circles! And worst of all, Don't you know who I am? Out of my mouth came a stammered, "Um... I'm pretty well established." I winced inwardly at the implicit condescension and tried to make things better by adding the truthful but lame, "And I tend to work best in isolation."

Awkward!

But it was a good reality check to get as I prepare to head out on tour in support of Kushiel's Mercy, where I will meet some of my most excellent fans (and I really do have pretty awesome fans), many of whom will inform me with bleary eyes that they stayed up all night finishing the book and demand to know when the next one's coming out. At least I hope so. It's a book I'm proud of. It's a book that brings both Imriel's journey and the entire series to a close, bringing the long arc of story around full circle. There are twists, turns, quests, battles, dire magic, and profound ironies along the way. Oh, and sex, of course.

And if my excellent fans love Kushiel's Mercy as much as I hope they will, and tell me nice things that threaten to swell my head, I will remember that the cashier at my local grocery store has no idea who I am or what I've written. I will remember that I'm very, very lucky to be able to do what I love for a living, and I will rejoice in that fact. I will remember to be grateful. Nobody wants to meet their favorite author and find out he or she is a total diva. I know I don't. So I'll do my best to be the author I want to be in every way; the author I'd want to meet as well as the author I'd want to read.

And I will keep my perspective.

Je ne suis pas sûre de pouvoir tout traduire mot à mot pour les francophones mais si je fais un résumé j'espère que ça ira à condition que vous gardiez à l'esprit que :
1/ je n'ai pas le talent d'écriture de Mme Carey
2/ je ne suis pas traductrice alors y'aura pas mal d'approximations
3/ le texte est drôle et plein d'ironie sur elle-même j'espère que ça se sentira
4/ tout est écrit à la première personne parce que c'est elle qui raconte mais là franchement j'ai eu trop de mal à traduire comme ça Embarassed


Jacqueline habite dans une petite ville où pas mal de gens la reconnaissent régulièrement. Elle n'est pas une immense célébrité, elle essaie de ne pas prendre la grosse tête mais il arrive que dans la rue des gens la désignent comme l'attraction locale et un guide va même jusqu'à plaisanter en prétendant aux touristes ignorants qu'elle est "la dame qui a écrit ces fameux livres sur Harry Potter".
Bref elle présume parfois que les gens la reconnaissent et elle ne se la joue pas diva, sachant que de toutes façons les gens se chargent de la mettre en avant.
Elle n'est pas faussement modeste et est fière de ce qu'elle écrit mais elle essaie de garder les pieds sur terre et un certain recul.
Surtout qu'au final y'a quand même des zillions de livres vendus qui la sépare de la dame qui écrit ces livres sur Harry Potter.

Alors voilà Jacqueline est à la caisse du supermarché (aux US y'a pas vraiment de petite épicerie mais là c'est plutôt un 8 à 8 qu'un grand Carrouf je suppose Wink ) et la caissière enregistre ses article. Jacqueline la connait de vue mais pas de nom et l'a vu assister à une réunion à la bibliothèque locale plutôt dans la semaine.
Les articles bipent et la caissière lui dit "alors j'ai entendu dire que vous êtes écrivain...". Jacqueline sourit et acquiesce en passant sa carte de crédit, tout en se demandant qui a bien pu chanter ses louanges et en se préparant mentalement à accepter avec des remerciements gracieux le très spontané "c'est tellement sympa" qui ne va pas manquer de suivre.
Mais à la place la caissière dit " pourquoi n'êtes vous pas dans notre groupe d'écriture ?"
Jacqueline la fixe un peu ébahie alors que des pensées décapantes de diva se bousculent dans son esprit. "Parce que je n'ai pas besoin de votre minable petit groupe d'écriture ! parce que que je suis déjà un auteur à succès ! Parce que je suis "légèrement" célèbre dans certains milieux tordus ! Et pire que tout, vous savez qui je suis ?"
Elle répond en bégayant "Euh ... Je suis plutôt bien reconnue" tout en grimaçant intérieurement devant la condescendance implicite et elle essaye d'arranger les choses en ajoutant la réelle mais piètre précision : "et j'ai tendance à travailler mieux en solitaire"
Trop gênant !

Ce fut un bon retour à la réalité avant de commencer sa tournée pour la promotion de Kushiel's mercy. Elle se dit que chaque fois qu'elle rencontrera ses adorables fans qui auront apprécié le livre, elle l'espère, et qui, du coup, lui diront assez de gentilles choses pour lui faire "prendre le melon" (ça c'est mon expression hein !) elle se souviendra de la caissière du supermarché qui n'au aucune idée de qui elle est, ni de ce qu'elle a écrit.
Et elle se dira alors qu'elle est très très chanceuse de pouvoir faire ce qu'elle aime pour gagner sa vie. Elle va garder en tête qu'elle doit être reconnaissante. Personne n'a envie de rencontrer son auteur favori et de se rendre compte qu'il ou elle est une diva. Elle, en tout cas, n'en aurait pas envie.
Elle conclut par : " Alors je ferai de mon mieux pour être l'auteur que je veux être en tous points ; l'auteur que j'aimerais rencontrer aussi bien que l'auteur que j'aimerais lire.
And I'll keep my perspectives" (là désolée je comprends parfaitement ce qu'elle veut dire mais je ne sais pas par quoi le traduire scratch)


En tout cas après cet article, moi qui ne suis pas trop fan midinette, j'ai envie de dire "Jacqueline, I love you" lol!


Dernière édition par Sangoire le Jeu 2 Oct 2008 - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Ange
Administratrice
avatar

Messages : 1728
Date d'inscription : 22/01/2008
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Jeu 2 Oct 2008 - 15:11

Laughing

Excellentissime ! Je viens d'avoir un fou rire en lisant cette confession. Merci Sangoire, vraiment très sympa de ta part d'avoir pensé à nos amis francophones ! Very Happy
Si seulement tout ça pouvait les convaincre de se ruer sur La Marque dès sa sortie, ce serait génial...

J'aime beaucoup son humilité mais aussi sa sincérité. Pas si évident que ça d'admettre que l'on peut avoir des instincts de "diva". La classe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Jeu 2 Oct 2008 - 17:33

Moi j'ai trouvé que cette auto-dérision que l'on trouve assez souvent chez Phèdre, elle ne venait pas de nulle part.

Parce qu'elle a l'air plutôt pas mal en photo et que je ne sais pas si moi j'aurais pas carrément la grosse tête à sa place !! afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Althene
Maison de la Bryone
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Sam 4 Oct 2008 - 17:23

Merci pour la traduction Sangoire ^^. Je pense qu'on est tous d'une certaine façon tenter de "prendre le melon" Twisted Evil . Et ce genre d'anecdote est plutôt fraiche je trouve ^^.
Pour ce qui est de se ruer sur La marque ... j'ai envie de le lire depuis que Ange et Serpent m'en parle mais ça va devoir attendre la fin de l'année je pense ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangoire
Administratrice
avatar

Messages : 977
Date d'inscription : 04/09/2008
Localisation : Mont Nuit

MessageSujet: Edito d'octobre   Lun 6 Oct 2008 - 16:03

J'ai hésité à placer cette info dans "Des nouvelles de l'auteur" mais cela concerne plus la citoyenne Jacqueline Carey que l'auteur et il n'y a aucune info sur ses livres donc c'est ici que ça se passe

Sur son site Jacqueline Carey écrit un édito par mois (enfin je suppose puisque c'est le 2ème que je lis depuis septembre Smile )

Et ce mois-ci une info qui n'aura peut-être pas d'importance pour certains mais que je trouve intéressante (surtout quand on connait les dérives de certains auteurs) : Jacqueline Carey annonce son soutien à Barack Obama
Ses explications sont concises et motivées et encore une fois, elle est super bien la Dame (enfin à mon sens)

Voilà fin de l'aparté Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terredange.fr
Myrrdyn
Apprenti


Messages : 45
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Mar 7 Oct 2008 - 16:13

Althene a écrit:
Pour ce qui est de se ruer sur La marque ... j'ai envie de le lire depuis que Ange et Serpent m'en parle mais ça va devoir attendre la fin de l'année je pense ^^.

En fait, si j'en crois le site de la Fnac, et d'autres bruits qui me reviennent, La Marque arrivera en librairie à la mi-novembre...

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althene
Maison de la Bryone
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Mar 7 Oct 2008 - 17:47

oui oui je sais ^^ je disais fin de l'année quand j'aurais fini ma formation parce que dans les mois à venir je n'aurais pas le temps et l'énergie pour le lire.
Enfin me connaissant, je l'achèterais surement à la sortie lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucide
Héraut de Terre d'Ange
avatar

Messages : 574
Date d'inscription : 29/02/2008
Localisation : Jamais loin

MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   Sam 18 Oct 2008 - 21:09

Une anecdote très amusante. J'aime beaucoup lire ce genre de messages postés par mes auteurs favoris, ils me sont souvent sympathiques et savent écrire avec talent ces anecdotes (normal ce sont des écrivains). Dans le genre le blog de Patrick Rothfuss n'est pas mal non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie de Jacqueline Carey   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie de Jacqueline Carey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jacqueline Carey] kushiel tome 1 : la marque
» [Jacqueline Carey] kushiel tome 3 : l'avatar
» [Jacqueline Carey] Imriel, tome 2 : La Justice de Kushiel
» KUSHIEL (Tome 3) L’AVATAR de Jacqueline Carey
» Kushiel [Jacqueline Carey]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre d'Ange :: Jacqueline Carey et ses oeuvres :: Forum général sur l'auteur-
Sauter vers: